Les émissions de gaz à effet de serre ont atteint un nouveau record de croissance en 2018


Les émissions de gaz à effet de serre dues à l’utilisation des combustibles fossiles ont atteint le plus haut niveau de ces dix dernières années en 2018. 33 milliards de tonnes de dioxyde de carbone ont en effet été émises, ce qui représente 1,7 % de hausse par rapport à 2017, et la plus grande croissance depuis 2013.

Les centrales à charbon en cours de fermeture en Europe de l’Est ont été parmi les plus grands contributeurs à cette croissance. Elles y ont en effet contribué à hauteur de 30 %, révèle l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

La croissance économique constatée en 2018 a induit une croissance de 2,3 % de la demande énergétique. La demande électrique quant à elle a crû de 4 %, participant de moitié à la croissance de la demande énergétique.

La satisfaction de cette demande s’est faite par l’augmentation de la consommation des hydrocarbures aux Etats-Unis et du charbon en Chine et en Inde.

« Nous avons vu une croissance spectaculaire de l’économie aux Etats-Unis. De nombreux nouveaux projets pétrochimiques ont vu le jour », a affirmé Fatih Birol, un expert en politique énergétique.

La consommation d’hydrocarbures aux USA a connu la plus grande croissance au monde et la plus rapide de ces 20 dernières années. La demande de charbon a augmenté pour la deuxième année consécutive, conduit par l’appétit asiatique.

En outre, le gaz naturel est devenu le combustible préféré des industries avec une croissance de 4,6 % de son utilisation, la plus grande croissance depuis 2010.

Dans le même temps, le rythme des améliorations en termes d’efficacité énergétique a baissé tandis que la croissance des énergies renouvelables a ralenti avec moins de 50 % des nouvelles centrales installées au cours de l’année écoulée.

« La croissance des énergies renouvelables n’arrive pas à suivre le rythme d’électrification de notre société. Nous devons obtenir plus de support pour les énergies renouvelables », a affirmé M. Birol.


 

Par Gwladys Johnson Akinocho — agenceecofin.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.