Le bouye, une pharmacie à lui tout seul !


Le baobab a toujours été reconnu pour ses vertus médicinales, et plus particulièrement celles de son fruit, le bouye en wolof. Il est classique de se voir recommander du bouye en cas de fièvre, diarrhée ou fatigue récurrente. Les vertus du baobab sont si nombreuses que l’Europe se met à s’en servir, tant dans ses produits cosmétiques que dans ses médicaments. L’OMS a même fait des études pour reconnaître les bienfaits du fruit du baobab. Mais connaissez-vous toutes les vertus de cet arbre mythique, emblème du Sénégal ?

Avant toute chose, il faut savoir que la pulpe du fruit contient :

  • 6 fois plus de vitamines C qu’une orange
  • 4 fois plus d’antioxydants qu’un kiwi et 10 fois plus qu’une pomme
  • 2 fois plus de calcium que le lait
  • une dizaine d’acides aminés essentiels

QUELLES SONT LES VERTUS MAJEURES DU FRUIT DU BAOBAB ?

Sa forte teneur en vitamine en fait un revitalisant essentiel à boire tous les matins (de préférence avec un peu de bissap pour un cocktail tonique), qui est même recommandé pour les personnes convalescentes

  • C’est un antioxydant global très efficace, qui protège les structures cellulaires des attaques de radicaux libres et prévient le vieillissement de la peau. Les acides aminés qu’il contient sont des atouts précieux pour la fixation de certains minéraux indispensables au niveau articulaire et osseux. Utilisé en huile, il hydrate, resserre et tonifie les pores, tout en favorisant la régénération cellulaire de la peau.
  • C’est un anti-inflammatoire, antipyrétiqueet un antalgique efficace. Par exemple, 500mg/kg de pulpe a une activité comparable à 50mg/kg d’aspirine.
  • C’est un prébiotique puissant, c’est-à-dire un aliment naturel qui améliore la santé en influençant favorablement le transit intestinal.

 Il régule le transit digestif, c’est un antidiarrhéique notoire et un excellent réhydratant. Il n’y a pas de contre-indication à son usage, car il est très peu allergisant et sans gluten.

Comment, vous n’avez pas encore planté de baobab chez vous ?


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *