Actualités

------
------
Pour le Ministre ...
 

« Pour sauver la planète, la matière grise est plus importante que l’argent » (Ségolène Royale)

21 Juillet 2015
Categorie: Actualités
Tag: PHP

 

 

Dans le cadre de la préparation de la conférences des Parties -COP21- qui aura lieu en décembre 2015 a Paris, Mme Ségolène Royal, ministre français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et le Vice-Président de la Commission Européenne, M. Maros Sefcovic viennent d’effectuer une visite de quelques jours au Sénégal.

Pr Adams TIDJANI, Directeur de publication du magazine VIE et Fondateur de l’Institut des Métiers de l’Environnement et de la Métrologie (IMEM) et Mme Ségolène Royal, ministre français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

 

Lors de cette visite, Monsieur Sefcovic et Madame Royale ont rencontré le Président Macky Sall, en présence des ministres de l’environnement & du développement Durable, Monsieur Abdoulaye Diallo et de l’énergie, Monsieur Thierno Alassane Sall . L’entretien a permis de faire “un tour d’horizon de l’ensemble des potentialités en matière énergétique de l’Afrique en général, et du Sénégal en particulier”.


Les échanges ont également  porté sur “la façon dont le Sénégal pourrait aider la planète à réussir la Conférence de Paris sur le Climat”. Ce questionnement s’est poursuivi le lundi 20 juillet 2015, lors du déjeuner que l’ambassadeur de France au Sénégal SE Jean FELIX-PAGANON  a offert dans sa résidence. En présence des ministres précités, de représentants de l’Assemblée Nationale, du Conseil Economique et Social, des ONG, du Conseil Régional, du secteur privé et de la société civile, les pistes d’un développement durable ont été explorées.

 

Pr Adams TIDJANI, Directeur de publication du magazine VIE et Fondateur de l’Institut des Métiers de l’Environnement et de la Métrologie (IMEM) dans ses interventions pense que l’Afrique doit se développer autrement en tirant les enseignements des erreurs commises par les pays développés. Cependant, le développement ne saurait être possible sans des ressources humaines bien formées et une implication des populations à tous les niveaux. Monsieur Sefcovic dans sa synthèse a magnifié les actions de récupération des terres, d’utilisation des biogaz et est allé dans le même sens que Pr Tidjani concernant la formation. Quant au Ministre S. Royale, elle a mis l’accent sur le fait que la conférence de Paris se penchera sur les conséquences dramatiques du réchauffement climatique notamment pour les pays vulnérables du Sud dont  la question du recul des forêts et du niveau de rendement agricole est au cœur des débats. Elle a aussi insisté sur le fait qu’il faille mettre en synergie les matières grises du nord et du sud dans l’ objectif commun de sauver la planète. Ceci peut se faire en établissant des coopérations interuniversitaires, de privé à privé, d’ONG à ONG…


D’autre part, Madame Royale a beaucoup apprécié le magazine VIE -que lui a offert le Pr Tidjani- comme outil de communication environnementale, magazine avec lequel elle est repartie sur Paris…

 

 

© 2015 VIE | Par Samira Konté