------
------
Le Recyclage
 

Le recyclage, pilier de l’économie verte

12 Juin, 2014
Categorie: Astuces Vertes
Tag: PHP

 

 

En proposant un nouvel équilibre entre les objectifs économiques, l’équité sociale et la préservation de l’environnement, le recyclage s’avère bien placé pour participer à l’économie verte. Sur le plan économique, le chiffre d’affaires enregistré par les 7 principales filières de matières recyclables (verre, papier-carton, plastique, fer et acier, cuivre-aluminium-nickel, métaux précieux, autres métaux) a progressé de 100% entre 2004 et 2008 pour atteindre environ 60 milliards d’euros en Europe selon un rapport de l’Union européenne.


 

C’est la croissance la plus forte des secteurs de l’éco-industrie, devant le traitement des déchets et des eaux usées, exception faite des énergies renouvelables dont l’activité a bondi de 37% par an sur la même période.

Ce décollage est dû à la hausse de la demande en matériaux provenant des pays asiatiques émergents, mais aussi à la mise sur le marché en Europe de volumes croissants (+15% entre 2004 et 2009 pour les 7 catégories principales de recyclables), encouragée par les directives européennes successives (déchets d’équipements électriques et électroniques ou DEEE, emballages, etc.). 

L’emploi dans le secteur du recyclage a suivi cette tendance, en augmentant de 45% entre 2000 et 2007 (en moyenne 611 personnes par million d’habitants en 2007). Le nombre d’emplois du secteur progresse de 11% par an. Une sacrée performance, même si elle se situe derrière celle affichée par l’énergie verte, +17% par an.
Au niveau environnemental, cette activité a permis de réduire la demande en ressources de plusieurs industries, comme le papier, le carton, le fer ou l’acier, ce qui a allégé la pression sur les écosystèmes. Le recyclage couvre déjà 41% de la consommation européenne de papier et de carton et 42% pour le fer et l’acier, mais seulement 14% pour le verre, 10% pour l’aluminium, 9% pour le cuivre, 8% pour le béton, 4% pour les DEEE et 2% pour le plastique.
Selon le rapport, la stratégie à développer autour du recyclage se révèle trois fois gagnante à travers la réduction de la pression sur l’environnement, la création d’emplois et la hausse des ressources disponibles.