Actualités

------
------
Remettre le lait en ...
 

Remettre le lait en question en 8 leçons

28 Fev, 2014
Categorie: Actualités
Tag: PHP

 

 

Il faut boire tout ton lait pour bien grandir !

Cette phrase destinée aux enfants est ancrée dans nos traditions alimentaires. Il est de croyance commune que le lait et ses dérivés sont essentiels tant pour leurs vertus nutritionnelles que pour leurs bienfaits sur la santé de nos (vieux) os, grâce à leur apport important en calcium et vitamine D. Pourtant, avec plus de 75% de la population mondiale adulte intolérante aux laitages, nous pouvons nous interroger sur les bienfaits de nos rations quotidiennes.


 

  • 1Le lait n’est entré dans les habitudes alimentaires humaines qu’il y a 10 000 ans, et que les os de l’humanité s’en sortaient très bien seuls durant les 7 millions d’années précédentes… Avant cela, les hommes ne consommaient AUCUN produit laitier, si ce n’est le lait maternel dans la petite enfance, et ils ne souffraient d’aucune maladie osseuse connue aujourd’hui.
  • 2L’homme est bien la seule espèce à boire du lait à l’âge adulte, et encore plus fort, le lait d’une autre espèce ! Résultat ? 75% de la population mondiale ne peut pas synthétiser la lactase, seule enzyme capable de dégrader le lactose, c’est-à-dire le sucre du lait.
  • 3Les recommandations nutritionnelles sur l’importance de la consommation de laitages dépendent souvent du lobby des industriels pour nous faire avaler ce qui les arrange. C’est sans parler du fait que les études sur les bienfaits des laitages sont largement financées par ces industries laitières.
  • 4Il n’existe aucune preuve scientifique montrant qu’une consommation forte et précoce de lait de vache évite l’occurrence de maladies et faiblesses osseuses à l’âge adulte, ni qu’une absence de consommation de lait entraîne un risque particulier de fractures à l’âge adulte.
  • 5Le lait industriel est tellement traité, upérisé, pasteurisé, qu’il en perd tous les bienfaits devant être remplacés par des enzymes et vitamines de synthèse, loin d’être faciles à assimiler pour l’organisme.
  • 6L’élevage intensif des vaches laitières, les conditions terribles de vie des animaux, leur alimentation à base de farine de soja et sous-produits de l’industrie de l’huile, sont autant de facteurs qui dégradent la santé animale et donc la qualité du lait produit.
  • 7Pour un apport suffisant de calcium dans votre alimentation, favorisez le lait cru produit par un éleveur local ou encore mieux le "bouye", qui continent 2 fois plus de calcium que du lait !
  • 8Ce qu’il faut retenir c’est donc qu'une consommation trop importante de laitages par jour peut nuire à votre santé, sans que vous vous en rendiez compte. L’idée n’est pas de bannir les laitages comme un poison mais de faire attention à ce que vous dit votre corps et de trouver vos apports de calcium quotidiens dans d’autres sources que le lait.

Pour plus d’informations, voir l’article spécial sur le lait dans le numéro 32 du magasine VIE, février-mars.