------
------
 

Cinq inventions écologiques totalement insolites

15 Mars 2017
Categorie: Insolite
Tag: PHP

 

 

Peu coûteux et ingénieux, ces projets ciblent des besoins précis et permettent de résoudre des problématiques complexes avec des moyens simples. L'objectif : être viables économiquement et respecter les contraintes environnementales ou sociales.

Un savon contre le paludisme

Chaque minute, un enfant meurt du paludisme dans le monde. Au Burkina Faso, deux jeunes étudiants ingénieurs ont développé un concept aussi simple que révolutionnaire : un savon antipaludéen. Selon Sciences et Avenir, le Faso Soap composé à 100% d’ingrédients locaux permet non seulement de repousser les moustiques mais également de tuer les larves et donc d’empêcher la prolifération des moustiques porteurs de la maladie. Autre avantage selon le magazine scientifique, de cet antipaludéen insolite, son coût : 0,46 centimes. Ce bloc de savon a en effet pour vocation première d’aider les pays pauvres qui comptent parmi les premières victimes de la pandémie.

 

Le Burkinabé Moctar Dembélé et le Burundais Gérard Niyondiko sont tous deux étudiants inventeurs au Burkina Faso

 

Une paille pour filtrer l’eau insalubre

Dans le monde, plus d’un milliard d’individus n’a pas accès à l’eau potable. Permettre aux plus démunis d’assainir l’eau est donc un enjeu majeur. Une société danoise a trouvé la solution : purifier l’eau par la force d’aspiration, grâce à une sorte de grosse paille. Pour moins de deux euros, cet outil révolutionnaire peut traiter 700 litres d’eau, soit les besoins d’un adulte sur un an !

 

LifeStraw : une paille miraculeuse pour boire de l'eau non potable

 

Une éponge contre les marées noires

Des nanotubes de carbone absorbeurs d’huile : cette drôle d’éponge créée par des chercheurs américains pourrait permettre de lutter contre les marées noires. Elle absorbe en effet jusqu’à 100 fois son propre poids en hydrocarbures et une fois chargée, elle peut être débarrassée de sa récolte par combustion et réutilisée.

 

Selon la FAO le piment est un répulsif très efficace contre les éléphants

 

Du piment pour protéger les villages des éléphants

En Afrique et en Asie, la présence d’éléphants qui piétinent les cultures a des conséquences désastreuses pour le commerce et l’alimentation des populations. En Inde, des villageois ont trouvé une solution écologique insolite pour dissuader les pachydermes d’approcher : brûler du piment « Bhôt Jolokia » autour des plantations. Dotés d’un odorat très fin, les éléphants ne supporteraient pas les vapeurs piquantes de cette fameuse plante. Cultivé et vendu, le Bhôt Jolokia – qui compte parmi les piments les plus forts au monde – est par ailleurs devenu une source de revenus pour les villageois.

 

Selon la FAO le piment est un répulsif très efficace contre les éléphants

 

Des champignons pour remplacer le plastique

Le plastique représente 80% des déchets présents dans nos océans et 25% de nos décharges. Non biodégradable, il perdure des centaines voire des milliers d’années sur notre planète. Il est donc urgent de lui trouver des substituts. Une entreprise new yorkaise a peut-être trouvé la solution grâce à une nouvelle sorte de matériau biodégradable d’aspect similaire au polystyrène produit à partir d’un champignon. Selon le site la Tribune.fr, Dell aurait été l’un des premiers à utiliser ce système pour le conditionnement de ses ordinateurs.

Exemples d'emballages conçus à base de champigons