Actualités

------
------
 

Le Ghana a lancé son premier satellite dans l'espace

12 Juillet 2017
Categorie: Actualités
Tag: PHP

 

 

Ghansat-1, le premier satellite de l’histoire du Ghana a été lancé dans l’espace. Conçu par des étudiants de l’Université All Nations de Koforidua, il dispose d’appareils capables de prendre des photos du Ghana de fournir des informations sur ses zones côtières et son environnement. Il a été mis en orbite à une altitude de 420 kilomètres.

Le 7 juillet 2017, le Ghana a lancé son premier satellite dans l’espace. L’engin a été construit au Ghana par trois jeunes ingénieurs ghanéens qui sont Benjamin Bonsu (responsable de projet), Ernest Matey et Joseph Quansah

 

Selon le ministère ghanéen des Communications, le premier satellite ghanéen dénommé Ghansat-1 Rechercher Ghansat-1 a été lancé le vendredi 7 juillet 2017 à 08h 50 avec succès à la station spatiale internationale (ISS) par SpaceX.

 

Le lancement a été suivi par une équipe de responsables de l'Université dirigé par l'ambassadeur du Ghana au Japon, M. Sylvester Parker Allotey, dans la salle de contrôle de l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale (JAXA). L’évènement a eu lieu au centre spatial de Tsukuba au Japon.

 

D’après l’Agence de presse gouvernementale GNA, le Ghanasat-1 a une forme de cube avec une dimension de 100mm x 100 mm. Il a été lancé par la NASA à la Station spatiale internationale via SpaceX CRS Flight 11 le 03 juin 2017 au Kennedy Space Center, en Floride, aux États-Unis. Il est sorti sur orbite à bord de l'ISS.

 

Le satellite académique qui est lancé dans l'espace va explorer la technologie des satellites. L’engin a été construit au Ghana par des étudiants de l’ANUC et précisément trois jeunes ingénieurs ghanéens qui sont Benjamin Bonsu (responsable de projet), Ernest Matey et Joseph Quansah. Le satellite qui est lancé dispose de caméras de haute résolution capables de prendre des photos du Ghana et de fournir des données sur les événements sur les zones côtières du Ghana et de l'environnement.

 

Après son lancement à une altitude de 420 kilomètres, le satellite passera 14 mois dans l’espace. C'est l'aboutissement d'un projet de deux ans, qui coûte 50 000 dollars. Il a reçu le soutien de l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale (JAXA).