------
Encore 800 ...
 

Encore 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde

15 Juin 2015
Tag: PHP

 

 

Le nombre de personnes victimes de la faim dans le monde s'établit à 795 millions – soit 216 millions de moins qu'en 1990-92, ce qui équivaut à 1 personne sur 9, d'après la dernière édition du rapport annuel des Nations Unies, "L'État de l'insécurité alimentaire dans le monde 2015" (SOFI).

© Shutterstock

 

Dans les régions en développement, la prévalence de la sous-alimentation – qui mesure la proportion de personnes privées de la nourriture indispensable pour mener une vie saine et active – est tombée à 12,9 pour cent de la population, par rapport aux 23,3 pour cent enregistrés il y a un quart de siècle, selon le SOFI 2015, publié conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).


Une majorité des pays faisant l'objet d'un suivi par la FAO (72 sur 129) ont atteint la cible de l'Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD), consistant à réduire de moitié la prévalence de la sous-alimentation d'ici 2015. Les régions en développement dans leur ensemble, quant à elles, l'ont manquée de peu. Par ailleurs, 29 pays ont réalisé l'objectif plus ambitieux énoncé au Sommet mondial de l'alimentation en 1996 : diviser par deux le nombre absolu de personnes sous-alimentées d'ici 2015.
"Si nous aspirons réellement à créer un monde exempt de pauvreté et de faim, notre priorité doit être d'investir dans les zones rurales des pays en développement où vivent la plupart des populations les plus pauvres et les plus affamées de la planète", a souligné le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze. "Il nous faut œuvrer pour générer une transformation au sein de nos communautés rurales afin qu'elle offrent des emplois décents, des conditions de vie décentes et des opportunités décentes. Nous devons investir dans les zones rurales pour la croissance équilibrée de nos nations de sorte que les trois milliards d'habitants peuplant ces zones puissent réaliser leur potentiel".

 

Principales conclusions

Environ 780 millions de ces personnes, soit la grande majorité des personnes sous-alimentées, vivent dans les régions en développement. Dans ces régions, la prévalence de la sous-alimentation a reculé de 44,4 pour cent depuis 1990-1992, et la proportion de personnes sous-alimentées par rapport à la population totale est désormais de 12,9 pour cent.

 

Au total, sur les 129 pays en développement faisant l’objet du suivi, 72 ont atteint la cible OMD 1c de réduction de la faim. Parmi eux, 29 pays ont également atteint l’objectif plus ambitieux du SMA, et 12 autres pays maintiennent depuis 1990- 1992 la prévalence de la sous-alimentation à un niveau inférieur à cinq pour cent ou très proche de ce seuil.

 

La plupart des pays qui ont réalisé les objectifs de réduction de la faim ont bénéficié de conditions politiques stables et d’une bonne croissance économique, et ils ont mis en place en parallèle des politiques rationnelles de protection sociale ciblant les groupes vulnérables de la population.

 

Dans plusieurs des pays qui n’ont pas réussi à atteindre les objectifs internationaux de réduction de la faim, des catastrophes naturelles ou causées par l’homme ou encore l’instabilité politique ont fait naître une situation de crise prolongée, ce qui a fait obstacle à la protection des groupes vulnérables de la population et à la concrétisation de sources de revenu pour tous.

 

© 2015 VIE | par Keyser Sozé
Src : notre-planete.info | fao.org (Conférence de la FAO - 39ème session)