------
6 millions de tonnes ...
 

6 millions de tonnes d’« e-déchets » mal ou pas recyclés en Europe

31 Aout 2015
Tag: PHP

 

 

Seuls 35% (3,3 millions de tonnes) des déchets électriques et électroniques – écrans plats, frigos, smartphones ou sèche-cheveux – étaient correctement recyclés en Europe en 2012, révèle une étude publiée samedi par les Nations unies et Interpol.

La Suède (85% environ), la Norvège (75% environ) sont les pays dont la part de déchets collectés et recyclés est la plus importante. La France se situe dans la moyenne (environ 35%). En bas de classement, la Roumanie (environ 12%), Chypre (environ 18%) ou encore l’Espagne (environ 19%).

Des morceaux de climatiseurs, à l’usine de la compagnie Inuraees, spécialisée dans le recyclage des DEEE, à Osorno en Espagne (AFP PHOTO/CESAR MANSO)

 

22,2 kilos par Français et par an

L’Europe est encore loin des objectifs fixés en 2012 :

  • dès 2016, 45% des équipements électroniques vendus devraient être collectés et recyclés ;
  • puis 65% des équipements électroniques vendus à partir de 2019 ou 85% des équipements produits à cette même date.

 

Le poids des déchets électriques et électroniques ne cesse d’augmenter. En 2014, il atteignait un total de 41,8 millions de tonnes, selon un rapport publié par l’Université des Nations unies (UNU) en avril. Dont 6,3 millions de tonnes d’écrans en tout genre et 3 millions de tonnes de petits équipements informatiques.

 

Avec 22,2 kilos par habitant et par an, la France se classe huitième des pays produisant le plus grande quantité d’e-déchets. La Norvège (28,4 kg) puis la Suisse (26,3 kg) arrivent en tête.

En volume global, la Chine et les Etats-Unis comptent à eux seuls pour 32% de la part des déchets électriques et électroniques.

 

Le traitement et le recyclage de ces « e-déchets » permettent notamment de prévenir le rejet de substances dangereuses comme le mercure. C’est aussi une précieuse source de ressource : en 2014 par exemple, selon le rapport de l’UNU, 300 tonnes d’or ont été jetées.

 

Reprise gratuite

En France, un dispositif issu d’une directive européenne datant de 2003 (2002/96/CE) et complétée par une directive de 2012 impose « la reprise gratuite et sans obligation d’achat des petits équipements par les magasins disposant d’une surface de plus de 400 m² dédiée à la vente d’équipements électriques et électroniques (EEE) ». L’entreprise se charge alors du tri, du traitement et de la valorisation des déchets (ou les confie à un éco-organisme agréé).

 

Ces grands groupes agroalimentaires possèdent tellement de produits différents disponibles dans les supermarchés, qu'il est parfois difficile de toutes les répertoriées...

En 2013, 478 901 tonnes de déchets EEE ont été collectées en France selon l’Ademe, en augmentation de 2% par rapport à l’année précédente.

 

« En France, 6,9 kilos par habitant de DEEE ménagers ont été collectés en 2013, un résultat en deçà de l’objectif de la directive qui prendra effet à partir de 2016, correspondant à environ 9,5 kilos par habitant en France en 2013 (45% de la moyenne des EEE mis sur le marché au cours des trois dernières années). 26 départements sur 101 atteignent cependant déjà cet objectif », lit-on dans le rapport.

 

Src: rue89.nouvelobs.com