------
Energie propre ...
 

Energie propre, le Ghana se dote de la plus grande centrale solaire d'Afrique

30 Juillet 2015
Tag: PHP

 

 

S'il y a une providence dont bénéficie l'Afrique sans commune mesure avec aucun autre continent, c'est bien le soleil. Il brille 365 jours sur 365 dans la plupart des pays mais très peu exploité.

Cependant, son exploitation devrait ouvrir de grandes opportunités aux pays qui sauront maîtriser cette ressource naturelle. Propre, peu couteux et sans danger pour l'environnement, cette énergie à porté de main ne semble pas intéresser les dirigeants d'Afrique qui importent à coût de milliards des énergies fossile très polluant pour notre biosphère.

 

Le Ghana semble mesurer les enjeux de cette source d'énergie et s'y emploi depuis un certain temps. Si tout se déroule comme prévu, il sera le premier pays africain à construire une centrale digne de ce nom à partir de l'énergie solaire. En octobre 2015, il inaugurarera la plus grande centrale d’énergie solaire d’Afrique. Avec une capacité de production de 155 Mw, le pays dont l’économie est en forte croissance ( PIB 14% en 2011), mettrait ainsi fin à l’épineux problème de la dépendance énergétique dont souffre plusieurs pays africains.

 

Le projet est sans doute le plus ambitieux en Afrique dans le domaine de l’énergie solaire.

183 hectares du village de Aiwiaso (Ouest du Ghana) seront exploités pour l’installation de la centrale d’énergie. L’exécution du projet Nzema, estimé à 400 millions de dollars (environ 306 millions d’euros), est confiée à la Britannique « Blue Energy ». « Nzema sera pleinement opérationnel en 2015 et aura une puissance de 155 MW, ce qui en fera de lui un des plus grands du monde car seules trois centrales ont une puissance supérieure à celle-ci», avaient indiqué le groupe anglais.

 

Au total, plus de Plus de 630.000 panneaux photovoltaïques seront installés sur le site du projet. Nzema présente d’autres atouts sur le plan économique. Selon les autorités ghanéennes, la centrale sera un élément stimulateur de l’emploi au Ghana. Le projet créera 500 emplois permanents et 200 lors de la construction de la centrale. Selon la presse, 2100 emplois dans l’économie locale seront stimulés (la sous-traitance d’activités).

 

VIE | Juillet 2015 | Par Souleymane BLEGNE | Src mediaterre.org