Projet de renforcement de la chaîne de valeur cajou en Sénégambie. Phase 2

08 Jan 2015
Tag: PHP

 

 

 

Pour l’octroi de subvention dans le cadre du projet « Renforcement de la Chaîne de Va-leur Cajou » pour la transformation de la pomme et de la coque du cajou. International Relief and Development (IRD), appelle à l’envoi de lettres de manifestation d’intérêt pour l’octroi de subventions concernant la transformation de la pomme et de la coque de cajou du Sénégal et de la Gambie.

Contexte

Le Projet de Renforcement de la Chaine de Valeur Cajou en SénéGambie est une initiative d’International Relief and Development, une ONG Américaine intervenant dans le secours humanitaire et l’aide au développement et présent dans au moins 40 pays dans le monde et particulièrement dans les zones de crises (zones de guerres, de catastrophes,…). IRD, dans le cadre d’un financement du Département Américain de l’Agriculture (USDA), met en œuvre pour une durée de trois ans le « Cashew Enhancement Project, Phase 2 » (CEP 2), au Sénégal et en Gambie.

Au Sénégal le projet couvre la Région de Fatick (plus précisément le Département de Foundiougne et les zones de Sokone et Passy) et les régions sud (Ziguinchor, Sédhiou, Kolda). Le projet intervient également en Gambie dans les régions de West Coast, North Bank et Lower River, dans la moitié Ouest du pays. Le projet doit bénéficier à au moins 20 000 ménages producteurs en Gambie et au Sénégal (6 000 en Gambie et 14 000 au Sénégal) et contribuer à renforcer les opportunités de commercialisation et accroitre fortement leurs performances, productions et revenus. Le projet cible également les maillons de la transformation en vue d’accroitre la valeur ajoutée des produits et renforcer leur compétitivité.

 

Objectifs du projet

  • Améliorer la productivité agricole par l’identification et la promotion de variétés améliorées de cajou, l’établissement de pépinières, la formation des producteurs agricoles sur les bonnes pratiques améliorées et sur la gestion rentable des exploitations, la dissémination des informations sur les bonnes pratiques et la promotion de clôtures naturelles ;
  • Développer le commerce des produits agricoles par la formation des transformateurs pour l’utilisation des équipements améliorés, l’appui à la diversification des produits du cajou, la fourniture en matériels adaptés aux centres de transformation, la recherche de technologies pour la transformation de pommes de cajou, le développement d’un système d’information marché, le renforcement des capacités entrepreneuriales des transformateurs, l’organisation de réunions consultatives annuelles, la facilitation de la participation à des événements cajou naturelles ;

 

Objet de la manifestation d’intérêt

Dans le but de renforcer le maillon de la transformation et apporter une valeur ajoutée aux produits du cajou, le projet envisage d’octroyer trois (03) subventions pour la transformation de la pomme et de la coque d’une valeur totale de $60.000 soit $20.000 par subvention IRD sollicite dans le cadre des “Innovator Challenge Grants” des instituts spécialisés dans ce domaine pour conduire des recherches innovantes sur les utilisations non alimentaires alternatives de pulpe de pomme de cajou, tels que la production de bio-carburant, des engrais ou des aliments pour animaux. Recherche qui permettra d’identifier les technologies appropriées et acceptables qui peuvent soutenir l’utilisation plus rationnelle de la pulpe de pomme de cajou et apporter à la fois une valeur ajoutée aux producteurs et aux transformateurs, tout en réduisant les émissions de méthane dans l’atmosphère.

 

Les subventions seront octroyées en trois lots :
- Lot 1 et 2 : transformation de la pomme de cajou $20.000 chacun
- Lot 3 : transformation de la coque $20.000

 

Conditions de participation

Le présent avis de manifestions d’intérêt est ouvert à égalité de condition, à toutes les structures de recherche et d’université régulièrement installées et reconnues au Sénégal et en Gambie.

Les structures intéressées peuvent poster à un ou plusieurs lots. Dans la lettre de manifestions d’intérêt les structures intéressées doivent fournir les informations suivantes :

  • Expérience et expertise technique dans le domaine de la transformation des produits agricoles;
  • Preuve de liens de collaboration avec les projets et programmes nationaux;
  • Dans le cas où la proposition de la structure comprend la continuation d’un programme antérieurement mis en œuvre par elle-même dans le même cadre, elle devra expliquer comment la nouvelle subvention va être bâtie sur les leçons apprises et dire quelle sera l’innovation qui sera introduite grâce à cette subvention;
  • Bonne capacité de rendu dans les temps des services et rapports.

 

Comment postuler

Les institutions intéressées sont invités à soumettre une lettre de manifestation d’intérêt concise (pas plus de 2500 mots) avec une brève description du projet comprenant: le titre; le nom et l’adresse de l’institution qui soumet la proposition et une brève description de la contribution de chaque institution au projet proposé et une description de la structure et du plan de coordination ; une brève description du projet, en annexes un CV d’une page au sujet du chef de projet et du personnel clé; les dossiers de candidature des institutions privées doivent comporter une lettre d’appui du Ministère de tutelle indiquant leur accord à être entièrement impliqués dans le projet.

 

La date limite de soumission du dossier de candidature est le 15 janvier 2016. Les lettres de manifestation d’intérêt doivent être soumises en Français ou en Anglais comme fichier attaché en e-mail MS-Word à l’adresse abalde@irdglobal.org avec en objet : GRANTS 2016 IRD.

 

Les lettres de manifestation d’intérêt reçues avant la date de clôture seront examinées par IRD. A la suite de cet examen, certaines lettres seront présélectionnées et il sera demandé aux candidats concernés de les transformer en des propositions complètes. Les propositions complètes seront par la suite examinées par un comité indépendant (comité de revue de projets) qui sera mis en place par IRD.